Rénovation au Coin du Diable

2000 - 2002

lieu
Bruxelles, Belgique

taille
498

client
privé

organisme financier
fonds privé

état d'avancement
clôturé

budget
250.000

Entre patrimoine et développement durable –les bâtiments abritaient autrefois ateliers, magasins et un café « le coin du diable »- le projet s’inscrit dans la mutation du quartier jouxtant le canal et voisin de la dynamique rue Dansaert. Le caractère artisanal et architectural de l’îlot est respecté tout en créant un intérieur intime, calme et lumineux dédié au logement.

Sur la rue Vandenbranden, un étage de logement a été ajouté : la technique a consisté à poser, aussi bien verticalement qu’horizontalement, des panneaux isolants-bois préfabriqués sans finition à surajouter, sur une structure en acier. De grands volets coulissants ou basculants permettent de moduler intimité, lumière et vues.

Les matériaux choisis –acier et bois-  à faible coût CO2 contribuent. Quant à elles ; les plantations dans la cour et en balcon, contribuent à augmenter la biodiversité urbaine.

Le projet s'est vu décerner le prix Horta 2003 de la Ville de Bruxelles